Avocat divorce Béziers

Le divorce sans avocat est impossible.

Vous serez assisté par votre avocat en droit de la famille à Béziers (non loin d'Agde), dans ce domaine particulièrement sensible et qui touche souvent plus à  l'affectif qu'au judiciaire.

Face à la rupture, Maître ESPOSITO et Maître DUMAS-ECHE seront présentes pour vous conseiller : toute séparation engendre des bouleversements tant au niveau de la famille que du patrimoine.

Vous devrez faire face à un grand nombre d'interrogations :

  • Résidence des enfants
  • Pension alimentaire pour l'entretien et l'éducation des enfants
  • Le partage des biens et la liquidation du régime matrimonial
  • La prestation compensatoire et le type de procédure qui sera choisi.

Le rôle de l'avocat sera déterminant puisque nous vous accompagnerons et nous vous soutiendrons grâce à nos compétences.

Il existe quatre types de divorce :

  • Le divorce à l'amiable ou par consentement mutuel :

Les époux peuvent faire le choix d'un seul avocat ou d'un avocat chacun.

Il implique que les époux sont d'accord sur le principe du divorce et ses conséquences puisqu'ils rédigent, avec leur avocat, leur convention de divorce.

Ils doivent donc décider ensemble de tout ce qui va concerner les enfants (autorité parentale, garde des enfants, droit de visite et d'hébergement, montant de la pension alimentaire…) et les époux (sort du domicile conjugal, liquidation du régime matrimonial, prestation compensatoire…)

C'est sans contestation possible la procédure la plus rapide (environ deux mois de procédure) et la moins onéreuse.

  • Le divorce par acceptation du principe de la rupture du mariage plus communément appelé le divorce demandé accepté.

Les époux sont d'accord sur le principe du divorce et, lorsqu'ils comparaîtront devant le juge conciliateur lors de l'audience de conciliation, assistés obligatoirement chacun d'un avocat, ils pourront signer un procès-verbal d'acceptation.

Par la signature de ce procès-verbal d'acceptation, les époux reconnaissent leur volonté de divorcer sans qu'il soit fait état des causes du divorce et de leurs griefs respectifs.

Le juge n'aura plus qu'à trancher, si les époux ne sont pas d'accord, sur les conséquences du divorce concernant les enfants (résidence, droit de visite et d'hébergement, pension alimentaire etc..) et  à l'égard des époux (prestation compensatoire…).

Les époux peuvent être d'accord sur l'ensemble de ces points, mais peuvent choisir le divorce demandé accepté lorsqu'ils n'ont pas encore réglé le sort du domicile conjugal.

La procédure est plus longue et implique que chacun des époux se fasse assister d'un avocat.

  • Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

Ce type de divorce implique une séparation depuis plus de deux ans, sous réserve que la preuve de l'existence de la séparation de faits soit rapportée.

 

Si vous êtes séparé depuis plus deux ans, vous pouvez engager la procédure et même si l'autre époux refuse de divorcer, celui-ci s'imposera à lui.

Vous pourrez également déposer une requête en divorce pour séparation depuis plus de deux ans, même si la séparation est d'un délai inférieur.

Il suffit que deux ans se soient écoulés lorsque l'assignation en divorce est diligentée.

  • Le divorce pour faute

Vous reprochez une faute à votre époux ou celui-ci vous reproche une faute (violences, adultère, abandon du domicile conjugal etc…)

C'est un divorce contentieux ; les époux étant en désaccord, soit sur le principe du divorce, soit sur la cause du divorce.

L'un des époux s'estime victime du comportement fautif de l'autre époux et considère que celui-ci a violé de façon grave et renouvelé les obligations résultant du mariage.

Il devra faire la preuve des griefs dont il fait état afin que le divorce puisse être prononcé.

C'est un divorce qui peut être relativement long, mais vos avocats, Maître ESPOSITO et Maître DUMAS-ECHE, avocats intervenant en droit de la famille, vous assisteront tout au long de cette procédure.

Enfin, vous pouvez souhaiter vous séparer sans divorcer afin de ne pas rompre totalement les liens du mariage.

Une simple séparation de fait n'entrainera aucune démarche juridique.

Par contre, les époux peuvent engager une procédure en séparation de corps.

La séparation de corps peut être prononcée à la demande de l'un des époux dans les mêmes cas et aux mêmes conditions que le divorce.

Mais le jugement de séparation de corps ne dissoudra pas le mariage et mettra uniquement fin au devoir de cohabitation.

Il faudra donc également organiser toutes les conséquences de cette rupture concernant les enfants (résidence des enfants, droit de visite et d'hébergement, pension alimentaire etc..) et les époux (jouissance du domicile conjugal, pension alimentaire au titre du devoir de secours)

Lorsque la séparation de corps aura duré deux ans, un des époux pourra engager une procédure devant le tribunal pour conversion de cette séparation de corps en divorce.

Il devra être obligatoirement assisté d'un avocat.

Maître ESPOSITO et Maître DUMAS-ECHE vous accompagneront dans ce litige relevant du contentieux familial.

Contactez-nous

Consultez également :

Nous contacter Tél. 04 67 49 08 53 Fax. 04 67 36 24 08
Demande de rappel téléphonique
 

- Mentions légales -